Faire bonne impression et autres trucs de gourous

Il est parfois primordial de faire une bonne impression : entretien d’embauche, oraux d’examens, rencontre avec une nouvelle personne, séduction. Chaque fois que nous rencontrons quelqu’un, nous n’avons bien souvent qu’une seule chance de faire bonne impression et la suite d’une relation dépend bien souvent de cette impression. Les soucis avec les premières impressions, c’est qu’elles restent !

Combien d’entretiens d’embauche ratés suite à une mauvaise première impression, combien de rendez-vous ratés juste juste à cause de ces premières minutes où notre interlocuteur se fait une idée de nous. Bien souvent à notre insu. Comme vous le savez certainement, une conversation se compose de 20% d’oral, 10% d’intonation et 70% de langage corporel. Quelqu’un qui n’ose pas vous regarder dans les yeux, vous en ressentirez souvent qu’il est mal à l’aise, ou timide, ou pas franc. Saviez-vous que la manière dont vous serrons une main représente notre signature ? Il y a 1000 façons de serrer la main et autant d’interprétation qu’elles peuvent provoquer. une main molle fera passer le massage que la personne est molle dans la vie, pas motivée… Alors imaginez l’impression que peut avoir un recruteur lors d’un entretien d’embauche. Surtout que ceux-ci ont bien souvent été formés aux techniques je vais exposer.

Lors d’un rendez-vous amoureux aussi, la première impression est très importante (pour ne pas dire déterminante). Si la personne que vous venez de rencontrer vous trouver antipathique dès les premiers instants parce que vous avez fait mauvaise impression, vous allez devoir ramer pour vous faire ré-apprécier.

En général, la première impression que se fait quelqu’un de nous, résulte des premières minutes, bien avant même que nous avions pu parler. Par mille et un petit détails telle que votre apparence générale, votre physique, votre look, votre hygiène, votre langage corporel… Il y a ensuite des détails beaucoup plus inconscients. N’avez-vous jamais rencontré quelqu’un que vous aviez l’impression de connaître depuis toujours ? Avant même de la connaître, vous ressentiez qu’elle vous ressemblait. Avant même que vous la connaissiez intimement, vous saviez que vous auriez une relation privilégiée avec elle…

Bref après tous ces préliminaires, venons-en aux faits, comment faire une bonne impression ?

Comme je l’ai dit, une première impression se forme sur mille et un petits détails : l’apparence, le physique, la posture du corps, le look, l’hygiène apparente… Avec un brin d’observation, il est assez facile de connaître la catégorie socio-professionnelle d’une personne, savoir si c’est quelqu’un de haut statut par exemple. Sans aller pousser trop loin cette partie, en faisant attention aux chaussures d’une personne, on peut beaucoup en apprendre sur elle. Le prix des chaussures déjà pour les connaisseurs indiquent nécessairement le statut socio-professionnel. Il est peu probable qu’une personne sans emploi puisse s’offrir des chaussures à 500€ par exemple. Néanmoins ce sont des éléments « apparents », nous allons voir maintenant des choses plus inconscientes de la communication. Pour cela, nous allons faire appel à quelques principes de la pnl.

J’ai déjà fait un article sur les dérives de la pnl où j’expliquais comment certains pseudos-gourous vendaient des techniques d’hypnose et de pnl pour apprendre à des apprentis dragueurs la possibilité de coucher avec n’importe quelle femme : La speed-seduction ou comment vendre son âme au diable.  Nous pouvons nommer cela des dérives dans le sens où ces techniques sont clairement malsaines comme par exemple celle qui permet de mettre une personne dans un état proche de la psychose. Que ces techniques extrêmes marchent ou pas, là n’est pas la question car s’il y a bien une règle de l’inconscient est qu’on ne peut forcer quelqu’un à faire quelque chose de mauvais pour lui. Pas possible de pousser quelqu’un au suicide par l’hypnose par exemple. Heureusement d’ailleurs. Néanmoins de nombreuses techniques de pnl bien moins extrêmes et bien moins malsaines permettre d’augmenter significativement la première impression que l’on fait sur quelqu’un, la manière dont les autres vous perçoivent, permet aussi de se faire remarquer de facilement plus positive et aussi de mieux communiquer.

J’ai eu l’occasion de tester la validité de ces techniques est, aussi bizarre qu’elles puissent paraître elles fonctionnent. Vous verrez aussi que ces techniques bien qu’elles s’adressent souvent à l’inconscient, coulent d’un certain bon sens comme le fait que ce que nous avons tendance à apprécier ceux qui nous ressemblent. Elles sont souvent d’ailleurs souvent utiliser par les coachs ou certains thérapeutes.

La bulle

En PNL, la bulle est la distance avec laquelle un individu se sent à l’aise avec un autre. C’est une distance inconsciente que nous érigons socialement selon que nous soyons intime ou non avec quelqu’un. Cette bulle, appelée aussi bulle de confort ou de protection, doit être respectée pour ne pas entrer en conflit inconscient avec l’autre. En général, nous arrivons naturellement à trouver la bonne bulle avec les autres, ce qui n’y arrivent pas d’ailleurs, on les qualifie vite de collant ou de lourd. Néanmoins vous voulez tester la validité de cette théorie. Rapprochez-vous donc quand vous parlez avec quelqu’un, vous verrez alors votre interlocuteur contractait ces machoires, faire un geste de recul et devenir mal à l’aise… Pas le concept le plus intéressant puisque il est effectué naturellement.

La poignée de main

poignee

La poignée de main d’un individu en dit beaucoup plus que l’on ne pourrait croire.Elle représente la signature d’un individu. Par une poignée de main, on peut vite savoir si quelqu’un est mou, dominateur, peu engageant, manipulateur, ect… Vous pouvez d’ailleurs observer que les politiciens ont une manière bien spécifique de serrer la main… Les vendeurs aussi… Une manière de se faire apprécier de quelqu’un est d’imiter la poignée de main de son interlocuteur. Si il vous serre fort, serrez fort, si elle est molle, faites la molle. Le passage qu’il passera sera malgré tout : nous sommes pareil… Vous verrez que l’opinion de votre interlocuteur en sera grandement influencé. J’ai pu tester avec un professeur d’université l’effet des différentes poignées de main et c’est stupéfiant. Essayez donc. Par exemple, quand vous serrez la main de votre interlocuteur, baissez la sienne vers le bas. le message transmis sera : je vous abaisse…. Essayez donc. Et après si vous allez apprendre à mieux communiquer, entrainez-vous à imiter les poignées de main de vos interlocuteurs. une fois que vous serez plus intime, vous pouvez ensuite reprendre votre poignée de main naturelle.

Exercice : la semaine prochaine, chaque fois que vous aurez l’occasion la main de qulqu’un, imitez celle de votre interlocuteur et notez vos nouvelles impressions 🙂

Un article intéressant sur ce thème : tout sur les poignées de main

La synchronisation corporelle

ça aussi, c’est une technique géniale. une technique qui vous faire remarquer de manière positive de n’importe qui. Imaginez que vous êtes dans une bibliothèque en train de lire un roman, à quelques tables de vous, se trouve une personne que vous trouvez très belle et vous ne savez pas comment faire sa connaissance. Pas évident de se lever et d’aller aborder cette personne. Et bien il y a une façon de se faire remarquer positivement de quelqu’un : copier sa gestuelle. Observez la manière de se tenir de votre interlocuteur puis imitez la. Attention d’y aller progressivement sinon cela sera trop évident et vous vous ferez repérer. Mais lentement, adoptez la gestuelle de votre interlocuteur. La façon qu’elle a de croiser ses jambes, de se tenir, la posture de ses bras, de son corps… A un moment, vous deviendrez synchroniser par rapport à l’autre personne, comme si vous étiez connecté. l’inconscient de l’autre le ressentira et vous verrez que l’attitude de cette personne changera à votre égard. Vous pouvez le faire à différentes occasions : dans un bus, à un entretien d’embauche, lors d’un rendez-vous amoureux… Idem que pour la poignée de main, faites le test… Par contre, cette technique bien qu’extrêmement puissante est néanmoins dure à être bien utilisée. De manière discrète et efficace j’entends. A s’entrainer en toute occasion pour qu’elle devienne un automatisme…

La synchronisation verbale

Idem que la synchronisation corporelle, sauf que cette fois, on ne va pas imiter la gestuelle de notre interlocuteur, mais imiter la manière dont il parle : intonation, débit. Une fois synchronisées, il sera possible d’influencer son interlocuteur. On peut par exemple calmer quelqu’un qui est très en colère ou agressif. On va imiter son débit et l’intensité de sa voix mais toujours un ton plus bas que lui. Au fur et à mesure que vous vous synchronisez avec votre interlocuteur, baissez lentement le ton de votre voix ainsi que le débit. Si vous êtes bien synchronisé votre interlocuteur devrait vous imiter ensuite. C’est une technique qu’on apprend aux personnes travaillant dans les services après-ventes pour gérer les clients mécontents. Encore une fois, ces techniques mettent du temps à s’acquérir, mais une fois maitrisées, elles permettent de faire face à bien des situations.

Stratégie de manipulation : Influencer les sens

La population se divise en trois groupes. Il y a ceux qui parlent avec pour référence le langage visuel, ceux qui parlent avec pour référence le langage auditif, ceux qui parlent avec pour référence le langage corporel.

Les visuels disent tout naturellement : Tu vois, car ils ne parlent que par images. Ils montrent, observent, décrivent par couleurs, précisent c’est clair, c’est flou, c’est transparent. Ils utilisent des expressions comme la vie en rose, c’est tout vu, une peur bleue. Les auditifs disent tout naturellement : Tu entends. Ils parlent avec des mots sonores évoquant la musique et le bruit : sourde oreille, son de cloche. Leurs adjectifs sont : mélodieux, discordant, audible, retentissant. Les sensitifs corporels disent tout naturellement : Tu sens. Ils parlent par sensations : tu saisis, tu éprouves, tu craques. Leurs expressions : En avoir plein le dos, à croquer. Leurs adjectifs : froid, chaleureux, excité/ calme. L’appartenance à un groupe se reconnaît à la façon dont un interlocuteur bouge les yeux. Si, lorsqu’on lui demande de rechercher un souvenir, il commence par lever les yeux vers le haut, c’est un visuel. S’il dirige son regard vers le côté, c’est un auditif. S’il baisse les yeux comme pour mieux rechercher les sensations en lui, c’est un sensitif.

Une telle connaissance permet d’agir sur tous les types d’interlocuteurs en jouant sur les trois registres linguistiques. De là, on peut aller plus loin en créant des points d’ancrage physiques. L’action consiste à appliquer un point de pression sur une partie de son interlocuteur lorsqu’on veut le stimuler au moment de lui transmettre un message important, tel que  » je compte sur toi pour mener à bien ce travail « . Si, à ce moment, on exerce une pression sur son avant-bras, il sera stimulé à chaque nouvelle pression sur ce même avant-bras. C’est là une forme de mémoire sensorielle. Attention cependant à ne pas la faire fonctionner à l’envers. Un psychothérapeute qui accueille son patient en lui tapotant l’épaule tout en le plaignant : « Alors, mon pauvre ami, cela ne va donc pas mieux », aura beau pratiquer la meilleure thérapie du monde, son patient retrouvera instantanément toutes ses angoisses si, au moment de le quitter, il réitère son geste. »

Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu – Edmond Wells


Les caresses qui la rendront folles

Dans un genre différent : comment bien caresser une fille en utilisant la PNL. Un peu calqué sur la même principe que la synchronisation et les poignées de main : pour savoir comment elle veut être caressée, copiez la manière dont elle vous caresse elle.Aussi simple que ça 🙂

Les caresses qui la rendront folles

Hypnose : La sollicitation paradoxale

Alors qu’il avait 7 ans le petit Ericsson regardait son père qui essayait de faire rentrer un veau dans une étable. Le père tirait fort sur la corde mais le veau se cabrait et refusait d’y aller. Le petit Ericsson éclata de rire et se moqua de son père. Le père lui dit: « Fais mieux, si tu te crois si malin ».

Alors le petit Ericsson eu l’idée, plutôt que de tirer sur la corde, de faire le tour du veau et de tirer sur sa queue. Aussitôt, par réaction, le veau poussa en avant et entra dans l’étable.

Quarante ans plus tard, cet enfant inventait « l’hypnose ericsonnienne », une manière d’utiliser la sollicitation douce et la sollicitation paradoxale afin d’amener les patients à mieux se porter. De même, on peut vérifier quand on est parent que si son enfant tient sa chambre désordonnée et qu’on lui demande de la ranger, il refusera. En revanche, si on aggrave encore le désordre en apportant plus de jouets et encore des vêtements et si on les jette n’importe où, l’enfant dira: »Arrête papa, ce n’est plus supportable, il faut ranger ».

Si on considère l’Histoire « la sollicitation paradoxale » est utilisée consciemment ou inconsciemment en permanence. Il a fallu les deux guerres mondiales et des millions de morts pour inventer la SDN puis l’ONU. Il a fallu les excès des tyrans pour inventer les Droits de l’homme. Il a fallu Tchernobyl pour prendre conscience des dangers des centrales atomiques mal sécurisées.

Extrait de encyclopédie du savoir absolu et relatif, Bernard Werber
La sollicitation paradoxale

Les 3 Motivations profondes des individus

Tous les individus sont motivés par l’un des domaines suivants (ou plusieurs).

L’amour

L’argent

Le pouvoir


Et vous qu’est-ce qui vous motive ? Car n’oubliez pas que ce qui vous motive est aussi votre point faible et quelqu’un de mal intentionné pourrait en profiter 🙂

J’espère que ça vous appris au moins quelques petits trucs. Bonne première impression !

Advertisements

~ par contrelapenseedominante sur octobre 11, 2009.

2 Réponses to “Faire bonne impression et autres trucs de gourous”

  1. Article très intéressant. Des techniques très persuasives que je vais essayer de mettre en pratique.

    Merci pour votre travail.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :