Coaching : devenez séducteur pour 8000 euros

 

Un article intéressant sur le coaching en séduction ou comment faire du business avec sur la misère humaine et en surfant sur la vague de la drague. Pas de commentaire sur les compétences du coach cité dans l’article. Disons qu’avec quelques connaissances dans le domaine de la séduction, il est assez facile de faire un business juteux…

Pour cela, il suffit de diviser la séduction en plusieurs phases : 1- l’abordage, 2- la discussion, 3- la prise de téléphone, 4- l’appel téléphonique, 5- le premier rdv, 6- comment l’embrasser, 7- comment l’exciter, 8- comment l’amener dans son lit, 9- comment la revoir… Et ainsi de suite… A chaque étape, un atelier de quelques centaines d’euros… Et la séduction est un processus et que chaque atelier est lié au suivant (il ne suffit pas de savoir prendre un n° de téléphone si derrière on ne sait pas comment avoir une bonne conversation téléphonique et comment aborder le premier rdv), la note peut se montrer salée… Une belle arnaque basée sur le désespoir de certains qui ne savent pas faire… L’amour et le sexe font vendre et certains en profitent… Allez let’s go pour l’article !

L’article est disponible sur Eco89.

 

Quelques extraits :

Une autre communauté s’est constituée autour de NocturN. Pour « Ange », un amateur de la drague formé par NocturN, « les PUA agissent dans une optique de partage. Rien ne doit être rémunéré ». Un point sur lequel insiste NocturN lui-même :

« Les méthodes de drague sont un jeu dont il ne faut pas abuser. Cela peut choquer, car c’est de la manipulation. Mais le pire des abus est d’en faire un commerce. »

Un animateur au sein d’un lair développe :

« Nous n’avons jamais revendiqué avoir de méthode miracle. C’était de l’entraide. Le problème, c’est que certaines personnes influentes sont devenues comme des demi-dieux pour des gens psychologiquement faibles . Et ils ont voulu en faire une profession en vendant des solutions magiques. »

 

 

Note personnelle :

Pour apporter mon analyse personnelle à cet article et après avoir rencontré de nombreux participants à ces séminaires, il s’agit bien souvent de vendre de la poudre aux yeux et d’abuser le chalan. Attention tous les coaches en séduction ne sont pas des « arnaqueurs », certains ont de réelles compétences et une certaine pédagogie. Néanmoins il y a des profiteurs partout, la séduction est devenue quelque chose à la mode ces derniers temps. Et comme je l’ai dit en introduction, on peut facilement abuser de la confiance des gens. Par exemple, si je voulais vendre une de mes méthodes, je pourrais dire : « avec ma méthode, vous n’aurez plus jamais de faux numéros ! Garanti à 100% ! Sans devoir appeler la demoiselle bien sûr… » Hum vous avez l’eau à la bouche ? Allez je vous donne cette petite astuce, lors de la prise du téléphone de la demoiselle, répétez son n° de téléphone en faisant une faute. Si la demoiselle ne vous corrige pas, inutile de l’enregistrer dans votre carnet de contacts… Une méthode infaillible 🙂 Merci qui ?

Enfin voilà avec quelques petites connaissances sur le domaine, on peut très vite transformer cela en atelier que l’on va monnayer. Mais soyons honnête, la plupart des méthodes de séduction restent très superficielles et ne s’attaquent pas à la base, c’est à dire « vous ». Je me souviens d’une rencontre avec un player (très sympa au demeurant), il ne comprenait pas pourquoi il n’avait pas les résultats escomptés et mérités par ses nombreux efforts. Il a cherché sur de nombreux forums de nouvelles techniques pour séduire mieux et « plus vite ». Simplement il se trouve que les relations avec sa mère sont très problématiques. Dès lors comment avoir des relations apaisées avec les femmes si on ne s’est pas senti aimé par sa mère ? C’est un exemple caricatural, ok, mais il a juste pour vocation de mettre le point là où ça fait mal : pour avoir des relations harmonieuses avec les femmes, ça passe bien souvent par une remise en question souvent douloureuse. Ce n’est pas quelques méthodes à des centaines d’euros qui vont changer toute une vie et offrir des relations épanouies avec le sexe opposé.

Je ferais bientôt un article plus poussé sur le sujet. En attendant d’autres liens intéressants sur ce thème :

Les sites de conseil en drague

Advertisements

~ par contrelapenseedominante sur septembre 28, 2009.

10 Réponses to “Coaching : devenez séducteur pour 8000 euros”

  1. Bonjour,
    je suis assez surpris du contenu de cet article et je pense que vous n’avez sans doute pas compris ce que je fais.

    Pour commencer, tout mon enseignement s’appuie sur l’importance du développement personnel…
    Mais bon, je ne peux pas demander à tout le monde de prendre le temps de lire et de comprendre les articles (gratuits) et les vidéos (gratuites) que je mets quotidiennement en ligne.

    On ne peut pas plaire à tout le monde !

    Bonne continuation.
    Sébastien Night

    • Oh Sébastien, premièrement c’est un article que j’ai repris de eco89. Ensuite j’ai simplement expliqué comment monter un business sur la séduction en divisant les étapes d’une rencontre. Après si tu n’as pas l’honnêteté intellectuelle que ton but est avant tout un business (louable), dommage. Ne me fais pas croire que des enseignements qui ne sont pas personnalisés à chaque personne sont réellement efficaces. De plus, as-tu aussi l’honnêteté de dire à tes clients qu’il n’y a qu’un psy qui pourrait les aider et non un coach en séduction (problèmes trop profonds pour être réglés rapidement).

      Néanmoins bonne continuation à toi aussi
      Ryo

  2. Quand tu lis un livre ou quand tu assistes à un cours, il n’a pas besoin d’être « personnalisé à chaque personne » pour être efficace… C’est ton travail personnel qui le rend efficace.

    Et non, mes clients n’ont absolument pas besoin d’un psy.
    Si je repère un cas « pathologique » (timidité vraiment maladive, agoraphobie…) alors, oui, je redirige cette personne vers quelqu’un de plus adapté et je ne l’accepte pas comme client.

    Mais un mec « normal » qui a juste comme difficulté de ne pas savoir quoi dire à une fille, n’a absolument pas besoin d’un psy.
    Il a juste besoin d’apprendre comment briser la glace avec une inconnue.

    Etre célibataire n’est pas une maladie mentale.

    Sébastien

    • Sébastien,

      Bon je me répète peut-être (néanmoins je comprends que tu aies besoin de te « défendre ». J’ai mal présenté l’article. Encore une fois, celui-ci n’est pas de moi. J’ai simplement ajouté des explications sur comment on peut devenir coach et quelles peuvent être les arnaques possibles. Après effectivement, ton pseudo a été associé à cet article.

      Sinon pour répondre à ton « un mec normal a juste besoin d’apprendre à briser la glace », nous sommes bien d’accord. Néanmoins notre définition peut différer sur ce que l’on appelle un homme normal : c’est à dire un mec qui a déjà des compétences sociales, qui sait s’intégrer, ect. Ce qui est loin d’être le cas de tous les apprentis players. Après quand je vois ton séminaire « Zéro rateaux », je pense qu’il est légitime d’admettre que ça sent l’arnaque à plein pif ou qu’en tout cas, ça parait difficilement plausible. Reconnais que c’est un attrape gogo ce genre de trucs. La séduction quoi que les gens peuvent en penser, c’est plus ou moins difficile, et c’est vachement de souffrance pour certains. Quand tu anime des séminaires sur ce genre de thèmes, je peux pas m’empêcher de penser que c’est du charlatanisme. Pareil quand tu mets : 100% garanti et aucun risque à prendre. Sébastien, de qui te moques-tu ? Comment est-ce possible de rencontrer une femme qui nous plait sans courir de risque de rateaux ou de ne prendre aucun risque. La séduction ce n’est pas qu’un recueil de techniques quoique tu puisses en penser certains (tel Mystery). Après je ne dis pas que tu n’es pas compétent (certainement que tu dois l’être sinon je ne pense pas que tu aurais des clients), ou que tu es un escroc (quoique tu utilises des méthodes marketing qui me semblent douteuses), simplement tu vends tes méthodes comme des pillules magiques, et ça par contre, je pense qu’en tant que personne honnête, on ne peut pas vendre un atelier en faisant croire à son « client » que c’est la solution à toutes ses soucis.

      Néanmoins j’apprécie tes interventions et je reconnais que j’ai mal présenté l’article puisque encore une fois, « devenez séducteur pour 8000€ » n’est pas de moi »

      • Par rapport au « Zéro râteau » il faudrait définir ce qu’on entend par râteau.

        Si râteau est se faire éjecter violemment par une femme, je peux miser sur le concept de Sébastien Nigth, car compte tenu des techniques d’approche qu’il propose, aucune femme ne réagira violemment à une approche de ce genre et dans ces conditions, tout rejet sera une expérience à capitaliser.

      • Bonjour,
        cf. le commentaire de Dorian Gray par rapport aux râteaux. Oui, avec mon approche, se prendre un rejet violent par une femme (vent total, ou carrément « casse-toi ») est strictement IMPOSSIBLE.
        Ça ne m’est jamais arrivé, jamais arrivé à mes clients d’atelier non plus.

        Un homme qui a encore droit à ce genre de réactions féminines quand il aborde a de SERIEUX problèmes dans sa technique d’approche. Et, en effet, en regardant le DVD (ce n’est pas un séminaire) ces problèmes peuvent être réglés.

        Concernant la garantie, tu as mal lu.
        Il s’agit d’une garantie de satisfaction, pour l’ensemble de mes produits, et d’une garantie de résultats pour le cours « Une Copine en 21 Jours ».
        Autrement dit, pour tout produit, séminaire, atelier, DVD, le client insatisfait a le droit de demander remboursement. Je suis le seul coach (pas qu’en France, le seul tout court) à proposer une garantie de ce type.
        C’est pour moi une question d’honnêteté envers mon client que de lui garantir que ce qu’il va apprendre mérite sa confiance.

        Je pense qu’il s’agit d’une erreur de frappe quand tu dis « La séduction ce n’est pas qu’un recueil de techniques quoique tu puisses en penser », puisque je suis le premier (j’ai longtemps été le seul) dans la francophonie à créer une méthode basée en quasi-totalité sur l’amélioration de sa personnalité et le développement personnel, au lieu de faire une traduction bête de la Mystery Method, qui est une horreur.

        Sébastien

        Sébastien

  3. Pour ce qui est du coaching en séduction, ce que j’ai vu en France ressemble plus à de la formation. Sébastien ou les autres parlent de développement personnel, mais il n’y a rien de personnalisé dans le développement qu’il proposent.

    En plus leur méthodologie générale va à l’encontre d’un principe de base coaching et du développement personnel : préserver ou amener l’indépendance et autonomie.
    Quand certains créent des formules d’abonnement, des clubs, ou des évènements d’été, cela crée un effet communautaire. C’est commercial, amusant mais pas du tout professionnel et parfois dangereux.

    Je ne sais pas pour Sebastien, mais ce qui est absurde c’est que la majorité des « coachs » vont dire à leurs élèves de ne pas perdre des sous à inviter une fille mais ils demandent à un mec de débourser des centaines d’euros en coaching. Le résultat c’est que le mec paie toujours pour des femmes.

    Je crois qu’un coaching efficace ne devrait pas dépasser 200 euros au total. De mon expérience, ça suffit largement pour apporter des bases solides. Après, il y a un temps d’apprentissage et d’évolution personnel qui dépend de chacun.
    Faire des formations en quantité ne remplacera jamais le cheminement individuel. Cette accumulation de savoirs et de techniques n’a pour effet que de formater les clients et d’apporter des réponses à la frustration et à l’impatience.

    Beaucoup de ces « coachs » en séduction se basent sur la satisfaction de leur client pour évaluer leur travail. C’est incomplet, car la satisfaction peut s’appuyer sur un « effet secte » :
    – Le sentiment d’appartenir à une communauté (forum ou club VIP pour les coach / communauté pour les sectes)
    – Le fait d’être soutenu ou guidé (par un coach / un gourou),
    – Le sentiment de progresser et d’atteindre des objectifs (étapes de la séduction / niveaux d’illumination).

    Le 100% satisfait n’est donc pas un critère surtout quand les méthodes ou le système commercial peuvent créer de la satisfaction par un effet secte.
    Et puis un client peut ne pas être satisfait par l’enseignement mais se rendre compte plus tard qu’il a obtenu les bases.

    Pour moi, un bon coach ne transmet pas un enseignement en séminaire car il sait que ce n’est pas efficace et que l’information se perd.
    Il n’a pas besoin de créer une communauté, un club VIP ou un système de fidélisation.
    S’il a bien coaché, ses clients n’ont pas besoin de son assistance 24h/24 par téléphone ou par email.
    Il n’a pas non plus besoin de proposer une formule individualisé parce que le coaching est individuel par essence.
    Et surtout il n’a pas besoin d’exposer sa théorie car il sait que le plus efficace est de l’enseigner sans en parler, en faisant déduire les concepts.

    • Bonjour Freeman,
      ton commentaire est un peu surprenant.

      D’abord, avec cette remarque que « pour apprendre le développement personnel, il faut que le cours soit personnalisé ». Autrement dit, à la poubelle les centaines de livres passionnants qu’on peut trouver sur la confiance en soi, la motivation, la communication, la définition de ses objectifs, le relationnel…
      A la poubelle selon ta théorie, parce qu’un livre de développement personnel, ce n’est pas personnalisé !

      Voilà pour le premier point étrange.

      Le deuxième : évidemment, je propose un coaching individuel et personnalisé (en personne ou par téléphone). c’est le principe des ateliers…
      Oui, cela permet d’atteindre des résultats beaucoup plus rapides d’être coaché individuellement.
      Et non, cela n’est pas fait pour tout le monde. Certains pourront se contenter d’un paragraphe lu dans un livre ou sur un forum Internet pour avoir le « déclic » et se lancer seuls. (ça a été mon cas).

      Quant au coaching qui ne doit pas dépasser 200 euros, le commentaire fait sourire.
      C’est ton point de vue parce que ce sont tes moyens.
      Pour faire un coaching d’une semaine dans deux villes d’Europe, à deux coaches pour accompagner un directeur de banque, en faisant 4h de sessions pratiques en bar, boîtes et soirées privée avec lui… n’hésite pas à facturer 200 euros si c’est ce que tu penses que vaut une semaine de ta vie.

      Quant à la fin du message, je résume donc : « un bon coach n’a pas besoin de faire du coaching ! »
      Je me résignerai donc à ne pas être un « bon coach selon Freeman », et à simplement être un coach honnête qui donne des résultats concrets à mes clients..

      Sébastien

  4. Sebastien, je suis surpris que tu te positionnes dans un échange « moi VS toi ».

    Tu résumes très mal mes propos, je parle de problèmes de fonds dans le métier de coach.
    Au lieu de parler sans cesse de ton business et de ta manière parfaite de faire, pourquoi n’essaierais-tu pas de discuter de ces problèmes ?
    A te lire on dirait que tu ne remet jamais en question tes moyens ?

    Les problèmes que je pose sont clair mais tes réponses ne le sont pas :

    1) Pour préserver et amener l’indépendance et autonomie à un client. éviter les transferts et les phénomènes de dépendante ou d’idôlatrie du coach. Que fais-tu ?
    Créer une fidélisation et des animations ne va-t-il pas à l’encontre de cet objectif du coach certifié ?

    2) Dans les séminaire, il y a une perte d’information et le coach n’a pas le temps de voir si tous les auditeurs ont compris les choses dans le bon sens. Quels est l’intérêt pour le client par rapport à un enseignement individuel ?

    3) Pour l’histoire des 200e je trouve ta réponse déplacée. Où ai-je dit que c’était mes moyens ? On dirait une attaque personnelle… Mais je te rassure, 200 euro n’est pas la valeur d’une semaine de ma vie, elle a bien plus de valeur et ça ne se compte pas en argent.
    Après si tu estimes que le luxe et les grandes villes étrangères sont indispensables à la qualité de ton coaching, c’est ton affaire… Enfin ce sont de curieux propos de la part d’un « coach » !

    4) Je disais qu’un bon coach n’a pas besoin de fidéliser. Le bouche à oreille et le réseau le font pour lui.

    Tu résumes très mal. Je trouve ça malhonnête comme tu transformes les propos de manière à faire dire des absurdités à l’autre tout en valorisant ton business.

    Comme tu le dis, un bon coach doit être honnête, mais je ne vois pas où est l’honnêteté à déformer les propos des autres et à fuir les discussions déontologiques…

  5. Bonjour,
    voici donc les réponses à ces 4 questions.
    Si tu as l’impression que je déforme tes questions, c’est sans doute que j’ai du mal à les comprendre. Je vais faire un effort supplémentaire.

    1. Tu demandes ce que je fais pour éviter les phénomènes de dépendance et d’idolâtrie du coach. Je fais les 3 choses suivantes :
    A. Rappeler constamment que je ne suis pas supérieur en quoi que ce soit.
    B. Insister sur l’importance du développeement personnel, de l’affirmation de soi, et du choix de sa propre personnalité et de ses propres passions.
    C. Inclure ce même code déontologique dans la formation que je dispense à d’autres coaches.

    Tu demandes si la fidélisation ne va pas à l’encontre de l’autonomie du client.
    La réponse est non, le client peut parfaitement rester autonome et être un client fidèle, de la même façon qu’être un habitué de la même boulangerie ou aimer lire le même auteur ne veut pas dire qu’on est asservi.
    La clef pour conserver cette autonomie du client, est de lui donner un enseignement réellement utilisable à long terme sans créer de dépendance vis-a-vis de la situation de coaching. En d’autres termes, je ne donne pas à mon client une « phrase d’approche magique » qui ne marche qu’en atelier. (pour donner un exemple)
    Et oui, ceci est aussi contenu dans la susdite formation.

    2. Tu demandes l’intérêt d’un séminaire par rapport à un enseignement individuel.
    C’est un peu comme demander l’intérêt d’un DVD par rapport à un CD ou à un livre. Ce sont des supports différents, ils ont leurs avantages et leurs inconvénients. Que dire de plus ?
    L’avantage d’un séminaire est tout simplement d’apprendre dans un environnement dynamique. Une forte proportion de l’apprentissage est liée à notre état physiologique.
    Par conséquent, on retient mieux dans ce type d’ambiance, qu’assis à écouter un type parler en face de soi. cf. le reportage de TF1 dans mon séminaire en Janvier pour voir ce que j’entends par « environnement dynamique ».

    3. Tu as toi même dit, je cite :
    « un coaching ne devrait pas dépasser 200 euros au total ».
    Je te montre simplement dans mon exemple, qu’on ne peut pas placer un « minimum » ou un « maximum » de coût pour des prestations qui ont autant de différences possibles.
    Un atelier Brio, c’est « 4 heures sur le terrain » dans Paris…Un atelier Dolce Vita, c’est une semaine dans 2 capitales d’europe, en faisant le tour des boîtes de nuit select.
    Cela s’adresse à deux types de clients bien distincts. Donc le « tarif standard » n’a aucun sens.
    La raison pour laquelle ma réponse te mentionne TOI, c’est bien parce que TU as dit « ça ne devrait pas dépasser 200 euros ».

    Ce n’est pas une attaque personnelle.
    Mais comprends bien que si quelqu’un d’autre avait écrit ce même commentaire que tu as posté plus haut, ce chiffre aurait été différent.. selon ses moyens, et selon la valeur et la perception qu’il attribue à un coaching.
    Je connais des gens qui auraient dit « un bon coaching devrait etre gratuit » et d’autres qui auraient dit « un bon coaching vaut bien plus de 8 000 € » (comme par exemple le type de client qui prend un atelier Dolce Vita)

    4. Le bouche à oreilles, le réseau… c’est du pipeau.
    Aucune entreprise ne base réellement sa clientèle sur « le bouche à oreilles ».
    Mais on n’est pas ici pour parler entrepreneuriat, il me semble.

    Je pense avoir fait preuve de davantage de clarté dans cette réponse.
    Pour ce qui est des questions déontologiques, je suis le premier à intervenir sur le sujet, de façon répétée, ici, sur FTS, sur mes sites, dans mes interview et mes formations.

    Je suis donc ravi de participer au débat.

    Cordialement,
    Sébastien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :