Le pouvoir de la pensée

penser La pensée humaine peut tout.

Dans les années cinquante, un porte-conteneurs anglais, transportant des bouteilles de vin de Madère en provenance du Portugal, vient débarquer sa cargaison dans un port écossais. Un marin s’introduit dans la chambre froide pour vérifier que tout a bien été livré. Ignorant sa présence, un autre marin referme la porte de l’extérieur. Le prisonnier frappe de toutes ses forces contre les cloisons mais personne ne l’entend et le navire repart pour le Portugal

L’homme découvre suffisamment de nourriture mais il sait qu’il ne pourra survivre longtemps dans ce lieu frigorifique. Il trouve pourtant l’énergie de saisir un morceau de métal et de graver sur les parois, heure après heure, jour après jour, le récit de son calvaire. Avec une précision scientifique, il raconte son agonie. Comment le froid l’engourdit, gelant son nez, ses doigts et ses orteils. Il décrit comment la morsure de l’air se fait brûlure intolérable.

Lorsque le bateau jette l’ancre à Lisbonne, le capitaine qui ouvre le conteneur découvre le marin mort. On lit son histoire gravée sur les murs. Le plus stupéfiant n’est pas là. Le capitaine relève la température à l’intérieur du conteneur. Le thermomètre indique 19oC. Puisque le lieu ne contenait plus de marchandise, le système de réfrigération n’avait pas été activé durant le trajet de retour. L’homme était mort uniquement parce qu’il « croyait » avoir froid. Il avait été victime de sa seule IMAGINATION.

Un petit extrait des 15 leçons de Pook (un des textes fondateurs de la communauté de la séduction) sur le pouvoir de la pensée :

Leçon n°10 : Tel que tu te vois tu deviendras

Pourquoi certains hommes avaient du succès auprès des femmes, sans même essayer quoi que ce soit, tandis que d’autres échouaient avec elles, bien qu’ils essayèrent avec persévérance? Pourquoi est-ce que ces hommes, apparemment arrogants, sortaient avec elles? Pourquoi est-ce que ces salopards réussissaient, là où le jeune homme gentil échouait?

« Parce que tu es une mauviette! » répondirent les salaud. Mais le gars gentil se contenta de répondre, d’une voix intimidée:« Mais je suis moi-même. Je ne changerai jamais pour qui que ce soit. »
Mais ce gars gentil n’avait jamais de rancart non plus.

« Haha, quelle tapette! s’écrièrent les méchants salauds. Les belles femmes se moquaient de lui dans son dos:« Quel gars désespéré! »
Désespéré! Pourquoi agissait-il comme si les femmes étaient mieux que lui? Pourquoi devait-il la mériter, ou la gagner, et pourquoi pas l’inverse?Pourquoi devait il lui acheter des cadeaux, et lui faire plaisir et pourquoi pas l’inverse?

Cette nouvelle attitude commençait à naître dans son esprit, et il commença à avoir tous les rendez-vous dont il avait besoin. Mais pourquoi n’avait t’il pas adopté cet état d’esprit plus tôt?
Il se remémora alors des voix du passé dans sa tête. Qu’est-ce qu’elles lui murmuraient?Ecoutons les:

« Tu n’es pas bien bâti, et tu manque de muscles. Qu’est-ce qui te fait croire que tu peux attirer l’attention de ces belles femmes? »

« Tu n’as pas la tchache. Pourquoi tu esperes encore attirer l’attention du groupe sur toi? »

« Tu n’as pas un boulot avec un bon salaire! Qu’est-ce qui te fait croire que tu peux mériter cette beauté? »

Et sans doute la voix la plus grosse, mais aussi la plus ennuyeuse: « Tu n’es pas aussi beau, ou charmant que ces autres hommes. N’espère pas te taper une meuf bien, qui elle, est belle. »

Hélas! Il savait qu’il n’était pas le Prince Charmant, alors il n’agissait pas comme tel. Mais maintenant, il réalisa qu’être le Prince Charmant n’est pas ce qui lui permettra d’être en confiance, mais au contraire, être en confiance lui permettra d’être ce Prince Charmant. Afin de réussir dans ce monde, tu dois réussir dans ton esprit.

« C’est le secret » conclua t’il après cette révèlation de son esprit. Car..

« Tel que tu te vois, tu deviendras. »

« Et aussi longtemps tu te verras, aussi longtemps tu restera. »

“Mais Pook! Tu parles de quoi là, on dirait un séminaire de développement personnel ! Quel rapport avec les femmes? »

« Les femmes viennent et partent, mais TU es toujours là. Alors tu dois te focaliser sur toi. Qu’est ce que TU cherches chez une femme? Qu’est ce que TU veux faire avec elle lors d’une sortie? Quel type de relation TU recherches? C’est un système individuel, comme une sorte de questionnaire. Tu le remplis en fonction de tes critères, tes exigences, mais aussi tes envies, et tu la trouves enfin. »

« Mais Pook! Si elle n’aime pas ce que je lui propose de faire avec elle? En quoi elle est différente de ce que je recherche? »

« Alors elle n’est pas pour toi! La chose que les femmes détestent, c’est lorsque tu n’as aucune idée de ce que tu pourrais faire aujourd’hui avec elle.(ce qui arrive aux hommes car ils veulent bien faire, et par conséquent faire ce qu’ELLE voudrait faire, sans penser à eux-même). Tu as une série de passions, de hobbies, et des goûts qui te sont propres. Si elle aime tes idées de rendez-vous, alors c’est parfait. Si elle n’aime pas, alors va voir une autre femme. Il y a des millions de femmes dehors. »

« Mais..c’est..un rejet! »

Pook tira les oreilles du jeune homme. « Seulement si tu te focalises sur la femme. Si tu fais ça, alors tu crois que c’est la fille qui fait un choix, et non pas TOI. Il n’y a pas de rejet; tu cherches simplement à savoir si elle a bon goût. Après tout, elle recherche un homme qui a les mêmes centre d’interêts qu’elle, et des points communs. Si elle ne t’aime pas quelque soit la raison, laisse la! Et remercie la de l’avoir fait. »

« La remercier?

« Si tu as le choix, tu préfererais une femme qui fait des concessions sur ses goûts, ses idées, et ses centres d’intérêts, pour les tiens, ou être avec une femme qui t’aime parce que c’est TOI?! »

« Et bien une femme qui m’aime parce que nous avons des goûts en commun, et une certaine compatibilité! »

« C’est exact! Maintenant repense à l’époque où tu n’étais qu’un AFC, ces jours de souffrance d’eternels « oui ma chérie », et de non-confrontation. Qu’est ce que tu avais fait pour trouver cette fameuse compatibilité avec elle? »

« Hélas…. » Le visage du jeune homme devint soudainement très pâle, alors qu’il se rappelle amèrement et non sans rancune, de tout ce qu’il avait fait pour elle à l’époque. « J’ai honte! »

« Mais tu n’es pas le seul, » dit Pook. « Regarde vers cette vallée! Regarde comment tous ces hommes sont tombés! »

Et le jeune homme examina cette vallée. Il vit dans ses fins fonds, des hordes de gars gentils, d’AFC, qui se sont sacrifiés, qui ont fait tant de concessions, pour l’objet de leur idolatrie, la déesse incarnée, et dont ils se souviennent encore, car ils ont bâti une statue d’or imposante à leur image respective. Fleurs, chocolats, poèmes, déclarations d’amour étaient déposés encore au pied de cette statue. Puis, l’orage se mit à gronder..
Et de nulle part, dans une lumière divine, accompagné de mélodies d’harpes enchanteresse, apparut un Don Juan.

« Que fait il ici? » s’exclama Pook. « Son intervention n’était pas programmé dans cette partie du post! »(Note de sosuave: Voyons! L’esprit d’un Don Juan peut apparaître n’importe où, dans n’importe quel post, et quand il le souhaite!)

Le jeune homme l’invita:« Parle,ô esprit! »

« Je vais lui demander moi même. » trancha Pook. « Par où est tu venu?! »

Mais l’esprit resta debout, silencieux, avec un air confiant d’invulnérabilité.

Alors Pook hurla:« Oh parle, esprit perturbateur! Dis nous la vérité! »

Et l’esprit, très furieux, et rempli de colère, de voir comment les Hommes se sont transformés en animaux désespérés, jeta ses tablettes de pierres, qu’il tenait, aux AFC en fuite. Il prononça enfin ces mots, avant de disparâitre dans un rayon de lumière.

Tu ne pourras jamais être toi-même, avant de te connaître véritablement.

Tu ne pourras jamais te sacrifier complétement pour la joie et le plaisir, sans voir ce plaisir et cette joie se détruire inévitablement.

Tu ne pourras jamais contrôler toutes les situations, mais tu peux TE contrôler, contrôler tes émotions, et ta vie.

Tu ne pourras jamais être aimé d’une femme sans d’abord t’aimer toi-même.

Tu ne pourras jamais saisir la nature féminine, tant que tu ne saisiras pas la nature masculine.

Tu ne pourras jamais la conquérir tant que tu ne te focaliseras pas sur le fait qu’ELLE doit TE conquérir.

Tu ne pourras jamais comprendre les principes de ce forum, et de ce site, tant que tu ne le quitteras pas.

Tu ne pourras jamais obtenir l’amour en donnant le tien si facilement.

Tu ne pourras jamais satisfaire ton désir en espérant un miracle de ton intégrité.

Tu ne pourras jamais être toi-même, en reniant tes rêves, et ce qu’ils demandent pour être un jour réalisés.

Advertisements

~ par contrelapenseedominante sur septembre 26, 2009.

Une Réponse to “Le pouvoir de la pensée”

  1. […] Lien sur le pouvoir de la pensée […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :