Les mythes de la drague de rue

spu Après avoir beaucoup pratiqué la drague de rue, après avoir vu beaucoup de types pratiquer la drague de rue, après avoir discuté avec d’autres types qui ont pratiqué la drague de rue. Voici mes conclusions. Beaucoup de conneries sont racontées sur la drague de rue !

Un autre article de notre cher Malcor

Pour comprendre où je veux en venir il faut savoir que j’accorde une grande importance à ce qu’on pourrait appeler le ratio « filles branchées » / « filles allongées ».

Si cela ne vous gêne pas d’en aborder 50 pour coucher avec une, ne lisez pas la suite, elle ne va pas vous intéresser. Par contre si vous ne voulez pas passer vos journées à vous prendre des râteaux ou que tout simplement vous avez une vie avec des activités et autre chose à faire que de passer des heures dans la rue à brancher je pense pouvoir vous faire gagner du temps.

1) C’est le field le plus difficile. 99,99% des mecs n’osent pas brancher dans la rue. La plus part du temps, ceux qui le font sont ceux qui n’ont pas accès aux endroits traditionnel pour brancher (les bars et les boites). Ce sont donc les jeunes ides banlieux qui ne rentrent pas en boites et les lycéens qui n’ont pas assez d’argent pour aller dans les pubs. Si se sont seulement les mecs qui n’ont pas le choix qui branchent dans la rue c’est qu’il y a un problème (en règle générale si tout le monde adopte le même comportement, et inversement, c’est qu’il y a une bonne raison).

Pourquoi aller à la difficulté, surtout si on est débutant ? Pour combattre l’anxiété de l’approche. Mouais… Ok pour le faire un petit peu mais cela ne marche pas vraiment et à moins de pratiquer très réguliairement elle revient très vite. Franchement lorsqu’on débute il y a mieux à faire (genre savoir parler naturellement à une inconnu).

2) La démocratisation de la drague de rue vient surtout des regroupements de dragueurs. En effet lorsqu’on rencontre un nouveau membre il est largement plus aisé de la voir le samedi après-midi dans l’anonymat de la rue que dans un bar. On ne le connait pas et on n’a pas forcément envie de passer la soirée avec un type qui est peut-être weird (surtout qu’on sort souvent dans son bar où on a ses habitudes).

Aussi on se retrouve avec des newbies qui commencent par la drague de rue, le terrain le plus difficile et de loin…

3) Il faut être physiquement attirant pour brancher dans la rue. Je ne dis pas que si vous ne l’êtes pas vous n’allez jamais choper mais votre ratio de râteau va être énorme. Il faut être réaliste, la fille va rester à discuter avec vous surtout si vous lui plaisez physiquement.

4) Le ratio pour tout le monde est assez faible avec les Françaises. Aussi il faut surtout brancher les étrangères. Vraiment j’insiste sur ce point. Avec les Erasmus et autres j’arrive à rencarder plus de la moité de celles que je branche dans la rue. C’est infiniment plus facile à la fois pour les brancher (elles ne sont pas dans leur pays et le temps qu’elles comprennent ce qu’on attend d’elle on est déjà en plein milieux de la conversation), pour prendre leur numéro (elles rencontrent souvent assez peu de français, veulent pratiquer la langue, n’ont pas le soucis de préserver leur réputation comme chez elles) et pour coucher (elles sont jeunes et veulent s’amuser pour un an).

Voici le compte-rendu de trois ans de drague de rue plus ou moins poussé selon les moments. Je parle de mythes car tout le monde est très enthousiaste avec mais très peu de personnes baisent sans y passer des heures par semaine.

Si vous voulez vraiment vous y mettre, au moins sachez commencer, entretenir, relancer une conversation. C’est le minimum. Vraiment. Et gardez la drague de rue pour les étrangères.

A lire surtout pour les petits nouveaux qui passent des heures à draguer dans la rue sans résultats…

~ par contrelapenseedominante sur septembre 16, 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :