Les Crises de remise en Question (CREQ)

prison2

L’homme est en permanence conditionné par les autres. Tant qu’il se croit heureux, il ne remet pas en cause ces conditionnements. Il trouve normal que enfant on le force à manger des aliments qu’il déteste, c’est sa famille. Il trouve normal que son chef l’humilie, c’est son travail. Il trouve normal que sa femme lui manque de respect, c’est son épouse (ou vice versa, pour la femme c’est son mari). Il trouve normal que son le gouvernement lui réduise progressivement son pouvoir d’achat, c’est le gouvernement pour lequel il a voté.

Non seulement il ne s’aperçoit pas qu’on l’étouffe mais en plus il revendique son travail, sa famille, son système politique, et la plupart de ses prisons comme une forme d’expression de sa personnalité.

Beaucoup revendiquent leur statut d’esclave et sont prêts à se battre bec et ongle pour qu’on ne leur enlève pas leurs chaînes.

Aussi pour les réveiller il faut des C.R.E.Q « Crise de Remise En Question ». Les CREQ peuvent prendre plusieurs formes : accidents, maladies, rupture familiale ou professionnelle.

La suite est disponible ici : Les CREQ

Advertisements

~ par contrelapenseedominante sur septembre 15, 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :