Témoignage d’un séducteur

La séduction, en-dehors des préceptes de la communauté peut être simple et sans prise de têtes. On peut aussi rencontrer des femmes sans avoir de game-plan 🙂

Une petite bouffée d’air d’authenticité et de simplicité !

Auteur : Lemilis

Source : http://www.frenchtouchseduction.com/board/entretien-avec-un-player-vt20551.html

Sans un regard pour l’exterieur, je passai la porte entrouverte par un videur à l’air peu amène. La fraicheur, les échos de voitures et relents de cigarette de l’exterieur laissairent place à une humide chaleur légèrement chargée de sueur, aux éclats de rires et aux tintements de verres.

Un rapide regard circulaire me permit de localiser les éternels points de repère: bar, piste de danse, tables posées. Sans hésitation, je me dirigeai vers le bar. Un grand tabouret rembouré de cuir m’accueillit, et je pris le temps de retirer ma veste en cuir pour la pendre aux crochets astucieusement disposés sous le bar. Un coup d’oeil plus poussé alentours me fit prendre la mesure de cet endroit. La quantité de jolies filles était respectable, et tout ce petit monde bavardait, dansait, buvait gaiement, sur une palette de musique dance et rock.

Me tirant de ma rêverie, la barmaid me tendit mon verre avec un grand sourire aussi visible que son vertigineux décolleté. Cependant, je n’étais pas là pour ça. Retournant à la salle, mon regard capta celui pour qui j’étais venu.
Il avait voulu me parler, mais c’était moi qui m’était retrouvé à lui demander quand on se verait. Le moment était venu assez vite, et je le voyais désormais en action. Il approchait avec un regard amusé d’un groupe de cinq filles, passa devant elles, se retourna et leur dit une simple phrase, mais qui déclancha l’illarité de toute la table. Il continua quelques instants debout, et une fille l’invita à s’asseoir, ce qu’il fit avec élégance et assurance. Il semblait parler lentement, mais avec assez d’énergie pour que toutes les filles le regarde, ses mains illustrant son propos de gestes fluides, ponctués des éclats de rires de son auditoir.

Il finit par prendre une blonde par le bras en murmurant un mot à ses amies, qui acquiéscèrent avec un air amusé. La piste de danse était son objectif, et il se retrouva rapidement à danser avec la miss, pour finalement aller lui racler avec la langue les restes de cacahuettes au mojito lui restant derrière les gencives. Toute contente, la miss lui écrivit son numéro de téléphone sur sa main, au moment ou il semblait lui faire comprendre qu’il avait à faire. Il se dirigea rapidement vers moi, et me serra la main fermement avec un regard franc.

– Désolé pour l’attente, mais l’appel du sexe est plus fort que tout le reste. Qu’est ce que tu penses de l’endroit?
Une entrée en matière directe et sympathique, sans fioriture. J’appréciai.
– Interessant je dirai, et surtout très bien fourni en belettes. Je suis surpris de trouver un player dans ce bar, on est pourtant loin de Saint Michel…
– Saint michel c’est le pays des stroumphs, répliqua-t-il en souriant, y’a plein de joyeux petits être, sauf qu’ils sont pas bleus, ils ont des chapeaux et des chaussures pointues. Je préfère sarger loin des baby players, là ou il y a des nanas et pas de concurrence, même légère.

Il s’était installé sur le tabouret à côté du mien, et parlait d’un air décontracté. La barmaid était venu lui apporter un sex on the beach avec un sourire de complicité, auquel il avait répondu par un clin d’oeil. Je décidai alors de pousser un peu la conversation, pour voir ce qu’il avait dans le ventre.

– Pas de concurrence? Mais c’est pas un peu DLV de ta part de rechercher les endroits ou tu ne sera pas concurrencé? Et ça ne traduit pas un peu de manque de confiance en toi?
Ma remarque eu surtout le mérite de le faire sourire et secouer la tête d’un air indulgent. Il me répondit calmement:
– Tu ne comprends pas. Les problèmes que tu te pose ne sont pas les miens. Réfléchis: si tu as faim, et que tu as le choix entre aller fouiller dans un frigo rempli à ras bord et sans personne à l’horizon, ou alors aller attraper une gazelle pour la tuer, la découper et la cuire, en sachant que y’en a 5 autres qui ont eu cette idée, tu choisis quelle option? Moi je m’en fiche de savoir que j’ai choppé une nana dans des conditions plus ou moins difficiles. Ce qui compte pour moi c’est de baiser, et de baiser des filles qui me plaisent. Pourquoi j’irai chercher à me mettre des batons dans les roues?
– Je vois ou tu veux en venir, mais les 5 mecs qui vont chasser la gazelle ne vont ils pas être plus capable que toi de se nourrir dans n’importe quelle circonstances?

Cette remarque pourtant imparable ne le fit même pas hésiter sur sa réponse. D’un air encore plus posé, il énonça avec un bon sens désarmant:
– Seulement, je me fiche d’acquérir les compétences pour closer dans n’importe quel situation. Ce qui compte, c’est de pouvoir le faire dans ma situation présente. Tes mecs qui veulent devenir des baiseurs tout terrains, pendant qu’ils perdent leur temps à se mettre des barrières pour s’améliorer, moi je baise. Cette volonté de vouloir s’améliorer c’est un problème d’ego pour des gens qui ne se trouvent pas assez bien. Ce que je suis me plait, j’ai toutes les compétences pour baiser quand je veux dans mon environnement, pourquoi j’irai m’enmerder? Et si un jour mon environnement évolue, je ferai quelques petits ajustement, et je serai reparti. Le seul developpement personnel qui m’interesse, c’est celui de la taille de ma bite en présence d’une belle fille. Le reste, c’est du vent.
Il me fallu quelques secondes pour digérer ces remarques qui relevaient pourtant du bon sens le plus évident. Je sentis que cette réponse allait être la première grande leçon de cet entretien.

Ayant hâte de la suite, j’enchainai sans me décourager:
– Et donc? D’après ce que j’ai vu tu as des résultats… Quel est ta méthode?
– A quoi ça t’avancerai de le savoir? Répondit-il avec malice.
– Question de curiosité. Tu dois bien avoir un truc pour être aussi efficace.
– Y’a pas de truc. Ou plutôt si y’en a un, mais soit tu l’as, soit tu l’as pas.
– Accouche, le suspens est insoutenable, j’en mouille ma culotte.
– J’aime les femmes. Et j’ai envie de ba…
Je le coupai d’un air légèrement agacé:
– Envie de baiser, j’ai bien saisi. Mais ton j’aime les femmes, je vois pas ce que ça vient faire dans la conversation. C’est évident qu’il faut aimer les femmes pour sarger efficacement.
Il sirota son cocktail d’un air pensif en regardant les filles du groupe se trémousser sur la piste de danse en lui lançant des regards, avant de me répondre:
– Tu n’a pas tort, mais tu n’a pas compris un truc. Aimer les femmes, je te parle d’apprécier de les rencontrer, apprécier leur compagnie, apprécier ce qu’elles sont dans leur intégralité. C’est un truc que les mecs frustrés qui developpent de la mysoginie ne peuvent pas avoir, et il y en a malheureusement beaucoup. Ce sont des mecs malheureux qui ont souffert du comportement des femmes en étant AFC, et qui se lancent dans le game avec un esprit de revanche sur la vie. Ce sont souvent les mêmes qui se mettent des barrières pour se rendre meilleur, et qui du coup passent à côté de tout ce qui fait l’essence du game: une opportunité de rencontrer des gens, et de baiser avec des nanas qu’on trouve belles mais en plus avec lesquelles on a une certaine affinité. Si tu nourris de la rancoeur envers les femmes, tu sera moins efficace et tu ressentira moins de plaisir à gamer. Pire que tout, même si tu arrives à un résultat, tu sera dans un perpétuel état d’insatisfaction, car tu continuera à chercher dans les autres une solution à ta souffrance qui ne peut venir que de toi. Commence par être en paix avec les femmes, et ensuite va sarger.
Encore une fois, des parôles aussi percutantes qu’un camion lancé sur une autoroute, et pourtant pleine de simplicité et de tranquilité. Un deuxième grand acte de cette pièce intellectuelle qu’était cet entretien venait de se jouer sous mes yeux.

Cependant, son sourire me disait que ce n’était pas tout, qu’il restait quelque chose à dire.
– J’ai plus envie de faire celui qui comprend rien pour te voir distiller tes perles de sagesse comme un moine shaolin. Fait moi plaisir, lâche le morceau.
Cette remarque dite avec un grand sourire eu au moins le mérite de le surprendre, faisant se dresser brièvement ses sourcils sur le haut de son visage.
– Abréger? Ça me va, dit il en regardant la fille qu’il avait embrassé sur la piste de danse. Tu remarquera que la communauté te véhicule une certaine idée du player. Un mec fringué d’une certaine manière très classe mais qui sort de l’ordinaire, Toujours dans une optique de fun, qui va rarement répondre des choses ordinaires aux questions ordinaires, qui aime sortir, qui a plein d’amis avec lequel il se tape toujours des délires, bref l’image la plus valorisante possible socialement. Laisse tomber ça. A quoi bon sortir d’un conformisme pour rentrer dans un autre, celui d’une petite société fermée? Y’a des mecs qui n’auront jamais beaucoup d’amis parce qu’il ne trouvent que peu de gens interessants, d’autres qui n’aiment pas les boites, ou encore d’autres qui sont plus calmes et posés et n’ont pas toujours envie de répondre qu’ils sont éleveurs de pingouins quand on leur demande ce qu’il font dans la vie. Cultive tes particularités, et ne te prend pas la tête si tu ressemble pas à l’image type du player. Tu aura un public qu’il n’a pas, et tu sera meilleur que lui sur certains fields…
J’allai lui demander plus de précisions, mais une main féminine le captura pour l’enmener sur la piste de danse. Il eu juste le temps de me murmurer ces quelques parôles:
– Tu trouvera.

Apprendre à se faire confiance…

Advertisements

~ par contrelapenseedominante sur juillet 6, 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :